Imprimé depuis le site Formindep / publié le jeudi 12 mars 2009

De la fiabilité des "experts"

Lu dans le British Medical Journal du 10 mars 2009

Un médecin-chercheur renommé, chef d’un important service antidouleur aux Etats-Unis, a reconnu avoir fabriqué les données de 21 articles sur 72 indexés dans la base de données médicale PubMed sur le celecoxib (Célébrex° de la firme Pfizer). Pour les 51 autres articles, on n’a pas de preuves, mais le doute persiste car on ne sait pas comment les données ont été collectées.

Ce leader d’opinion recevait des bourses de Pfizer et était conférencier pour cette firme. Pour le traitement de la douleur, il avait promu l’”analgésie mulitimodale” qui associait Célébrex° de Pfizer et Lyrica°(prégabaline) toujours de Pfizer, association dont il prétendait qu’elle était supérieure aux opiacés.

La firme Pfizer se dit très déçue mais déclare que cela ne remet pas en cause la balance bénéfice-risque du Célébrex°.

Ce professeur a dû démissionner de ses fonctions aux Etats-Unis. Aux dernières nouvelles, il s’apprêterait à faire acte de candidature comme expert auprès des organismes sanitaires français. Il parait qu’ici les contrôles sont inexistants.