Imprimé depuis le site Formindep / publié le mercredi 27 octobre 2004 - par Collectif Formindep

Campagne des firmes pharmaceutiques sur la iatrogénèse chez les personnes âgées : la pilule ne passe pas !

Les professionnels de santé et les patients du collectif Formindep, « pour une formation médicale indépendante au service des patients » ne peuvent être dupes des véritables objectifs de la nouvelle campagne médiatique sur la iatrogénèse chez les personnes âgées, lancée le 21 octobre dernier par le syndicat des firmes pharmaceutiques (Leem) sous la dénomination « Santé en Action ».

Ainsi que le révèlent les argumentaires remis par les firmes à leurs représentants commerciaux, seuls chargés de développer cette campagne, celle-ci n’a pour but que de chercher à améliorer l’image des firmes pharmaceutiques auprès des professionnels de santé, et donc le nombre de prescriptions, leur coût et leur risque, sous couvert d’une pseudo-action de santé publique sans réels objectifs quantifiables.

Le Formindep déplore que des organisations de professionnels de santé associent leurs noms à de telles campagnes, cautionnant ainsi des pratiques commerciales déguisées, incompatibles avec l’indépendance professionnelle indispensable à la qualité et à la sécurité des soins.

Le Formindep constate de nouveau la carence des autorités de santé publique sur des questions de santé publique aussi fondamentales. Cette carence contribue de façon inacceptable à abandonner le terrain de la communication en santé publique à des intérêts privés et commerciaux, pour laquelle aucune légitimité ni compétence ne leur est reconnue.

Comme l’a rappelé le Formindep dans son communiqué du premier octobre à propos du retrait du marché du rofecoxib, alias Vioxx®, s’il existe une iatrogénèse facilement évitable c’est bien celle due à une information sur le médicament manipulée, biaisée ou dissimulée pour des raisons marchandes et économiques.
Le Formindep appelle les professionnels de santé à lutter réellement contre la iatrogénèse médicamenteuse, en recherchant des sources d’information fiables, objectives et indépendantes des fabricants, en sachant reconnaître les campagnes publicitaires derrière les discours scientifiques de façade, et en prenant leur distance avec les organismes poursuivant d’autres intérêts que ceux des patients.

Le Formindep appelle les patients à exiger que les professionnels à qui ils confient leur santé se forment à des sources d’information fiables et indépendantes, afin de réduire les risques évitables d’accidents médicamenteux.

Le Formindep appelle les autorités de santé publique à prendre enfin leurs responsabilités en développant des structures publiques d’information de santé et en leur donnant les moyens de leur action et de leur indépendance.