Imprimé depuis le site Formindep / publié le mercredi 17 octobre 2007 - par Philippe FOUCRAS

Communiqué du Formindep - 17 octobre 2007

La lettre de l’Inserm aux médecins généralistes

L’Inserm, Institut national de la santé et de la recherche médicale, organisme public de recherche,
« lance sa première newsletter électronique à destination des médecins généralistes. Celle-ci a pour objectif de tenir informer (sic) les médecins généralistes des résultats de recherche de l’Institut, mais aussi de leur fournir des éléments qu’ils puissent intégrer à leur pratique quotidienne. »

Les médecins généralistes français ont donc reçu cette information.

Or, nulle part ne figure,
- ni sur le site de l’Inserm,
- ni dans le communiqué de presse de lancement de cette lettre,
- ni sur l’“Espace médecin généraliste” du site de L’Inserm,
- ni dans le contenu de la Lettre,
une quelconque déclaration des liens d’intérêts des auteurs.

Cela est en contradiction avec la législation actuelle (articles L4113-13 et R4113-110 du Code de la santé publique)
et est absolument anachronique par rapport aux pratiques actuelles en matière de diffusion de l’information scientifique.

Les médecins généralistes français sont des professionnels de santé débordés et n’ont plus de temps à perdre avec des informations possiblement douteuses. Ils ont droit, comme leurs confrères des autres pays, à une information scientifique répondant aux critères actuels de qualité et de transparence, a fortiori émanant d’un organisme public scientifique comme L’Inserm.

Le Formindep regrette que, lorsqu’il s’adresse aux médecins généralistes français, l’Inserm ne juge pas utile de respecter la législation et les pratiques de qualité en vigueur concernant les publications scientifiques.

Le Formindep recommande aux médecins généralistes français de ne pas perdre leur temps à lire des informations médicales qui ne correspondent pas aux critères de transparence et de qualité requis par la loi.

Contact presse :
Dr Philippe FOUCRAS