Imprimé depuis le site Formindep / publié le dimanche 1er octobre 2006 - par Philippe FOUCRAS

déontologie médicale

l’Ordre des Médecins garant de la loi du silence ?

Dominique DUPAGNE, médecin généraliste membre du Formindep, a dénoncé sur son site Atoute.org les relations étroites de certains médecins avec les firmes pharmaceutiques. Ces relations portent atteinte à la nécessaire indépendance des médecins et amènent souvent, comme le Formindep ne cesse de le démontrer, à la diffusion d’une information sous influence, biaisée, souvent erronée, parfois mensongère, susceptible de mettre en danger la qualité des soins.

Dominique DUPAGNE a pris l’exemple de l’AFEM (Association Française pour l’Etude de la Ménopause) et de son président, le Docteur Henri ROZENBAUM, pour lequel, disait-il ironiquement, il ne se faisait pas de souci pour ses vieux jours. Le Docteur ROZENBAUM s’est déclaré diffamé et a porté plainte auprès de l’Ordre des médecins.

L’Ordre des médecins vient de condamner Dominique DUPAGNE, non pas pour avoir révélé la vérité - l’Ordre des médecins considère que la manifestation de la vérité n’est pas de son ressort - mais pour avoir osé mettre sur la place publique ces comportements ! Lire le communiqué de Dominique DUPAGNE sur son site.

Rappelons que l’Ordre des médecins a pour fonction en France de faire appliquer le Code de déontologie médicale et en particulier son article 5 qui énonce que « le médecin ne peut aliéner son indépendance professionnelle sous quelque forme que ce soit ».

La préoccupation de l’Ordre, à travers un tel jugement, semble davantage de maintenir la chape de silence sur des comportements portant atteinte à la déontologie médicale et susceptibles d’altérer la qualité des soins, plutôt que lutter réellement contre ces comportements.

Vous avez dit tartufferie ?