Fermer

Faire un don

Rappel des status de l'association FORMINDEP

Article 8 - Ressources

Le conseil d’administration, en cas de doute, s’assure que l’origine des dons, avantages ou subventions proposés à l’association ne contreviennent pas aux objectifs de l’association précisés dans l’article 2 des présents statuts.

Les ressources de l’association comprennent :

Le Formindep étant une association reconnue d’intérêt général, faire un don génère l'envoi par courriel d'un reçu fiscal permettant une réduction d'impôt.


l'association Formindep

S'abonner à notre lettre d'information

Espace Adhérents

Actualités

Actualités

illustration d'actualités

Santé, le trésor menacé

Les éditions L’Atalante publient à la fin du mois de janvier, le dernier ouvrage d’Antoine Vial : Santé, le trésor menacé. Nous l’avons lu.

Actualités

illustration d'actualités

Les facs de médecine les plus indépendantes vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique

Paul Scheffer, Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis Lien vers le site dédié FACS.FORMINDEP.ORG C’est une première en France. Les facultés de (...)

La transparence est une course de fond- Loi "sunshine" : quatre ans et toujours pas appliquée

Illustration Le 21 janvier 2016, le Conseil Constitutionnel jugeait l’article 178 de la loi « modernisation de notre système de santé » conforme à la Constitution. La transparence des contrats des personnels de santé avec les industries de santé serait-elle enfin acquise ? Retour sur 4 années de tergiversations, 4 années d’obstruction des firmes, des élus, du gouvernement, et (...)

Dépistage organisé du cancer du sein

Un dépistage inadapté au génie évolutif de la maladie, condamné à l’inefficacité.- Démystifier le diagnostic précoce par la mammographie

Illustration Le cancer du sein est un modèle pour la cancérologie classique. Il siège dans un organe externe, facile d’accès, non vital, susceptible de chirurgie radicale. Le diagnostic peut être fait pour de petites tumeurs à peine palpables et quelquefois, grâce à l’imagerie, pour des lésions millimétriques infra cliniques. Ainsi, tous les ingrédients semblent réunis pour faire du (...)

Vous êtes ici

Accueil> Actualités
Imprimer Flux RSS A+ A- Voir les commentaires
samedi 1er avril 2006 - par Philippe FOUCRAS

Nouveaux médicaments “inhibiteurs de la pensée critique” : inutiles en France !

Communiqué Formindep du 1er avril 2006

Des médicaments "inhibiteurs de la pensée critique" s’apprêtent à être mis sur le marché en France, après leur autorisation récente aux Etats-Unis. Selon l’analyse du Formindep, compte tenu de l’état du système de santé et de la formation médicale en France, l’arrivée de ces nouveaux médicaments n’apporterait rien de plus.

Au début du mois de mars, le très sérieux magazine américain The Onion annonçait la mise sur le marché par la Food and Drug Administration étatsunienne de deux médicaments d’une nouvelle classe thérapeutique, les “inhibiteurs de la pensée critique” : le PharmAmorin® commercialisé par la firme Pfizer et le Brismysquibcin® commercialisé par Bristol-Myers-Squibb. Selon The Onion, ces deux médicaments provoqueraient chez leurs utilisateurs « un amour profond et sans nuage des firmes pharmaceutiques ».
(une traduction française de l’article original de The Onion est disponible sur demande ICI pour le prix modique de 10 euros)

Il semble en effet que, suite aux scandales de plus en plus nombreux auxquels se trouve confrontée l’industrie pharmaceutique (affaire du Vioxx®, études scientifiques manipulées, corruption d’autorités sanitaires, politiques et de professionnels de santé, etc.), « la profonde et durable affection pour les firmes pharmaceutiques qui doit caractériser les gens en bonne santé fait maintenant carence chez beaucoup de personnes. En tant qu’entreprise ayant pour vocation la santé, le bien-être et la longévité de l’image de notre entreprise, il devenait indispensable de réagir », a expliqué le directeur général de Pfizer au journal The Onion. Selon les chercheurs de cette firme, la prise régulière de PharmAmorin® augmenterait de 96,5 % le sentiment de confiance et d’affection envers les firmes pharmaceutiques, inhibant chez ses usagers toute idée de méfiance ou de suspicion à leur égard. Comme il fallait s’y attendre, la concurrence n’a pas tardé à réagir puisque l’autre géant pharmaceutique Bristol-Myers-Squibb (BMS) lance son propre produit, le Brismysquibcin®. Celui-ci aurait l’avantage d’avoir une affinité sélective pour la firme BMS, contrairement au PharmAmorin® qui stimulerait l’amour des firmes pharmaceutiques en général.

En France, selon les informations recueillies par le Formindep, un dossier d’AMM a été déposé auprès de l’Afssaps par le groupement des “Laboratoires Internationaux de Recherche”, le L.I.R., pour cette molécule qui s’appellera Leemintox®. Selon les responsables de l’Afssaps, compte tenu de l’importance majeure du Service Médical Rendu (SMR), une Autorisation Temporaire d’Utilisation (ATU) a d’ores et déjà été accordée et, malgré l’interdiction faite par la Charte de la visite médicale, la Haute Autorité de santé s’apprête à autoriser la délivrance exceptionnelle d’échantillons de Leemintox® auprès des médecins par les visiteurs médicaux.

Devant cette grave nouvelle, le Formindep tient toutefois à rassurer la population.

En effet, après deux années d’existence, le constat fait par le Formindep de l’état de l’information médicale et de la formation des professionnels de santé en France fait que très probablement la mise sur le marché du Leemintox® ne changera pas grand-chose. Les attitudes des autorités sanitaires de régulation et de formation médicale, des responsables gouvernementaux, de nombre de sociétés savantes, de syndicats et d’organisations professionnels, et d’associations de patients, font dire au Formindep que le Leemintox® arrive sans doute trop tard. Pour une fois la France est en avance sur les Etats-Unis !

Tout au plus peut-on penser que la prise de ce médicament par les responsables des organismes en question provoquerait chez eux une destruction totale et définitive de leurs récepteurs cérébraux de pensée critique déjà bien altérés, qui pourrait les amener à un tel état d’exaltation et de passion pour les firmes qu’ils proclameraient leurs conflits d’intérêts dans les lieux publics.

Le Formindep partage donc totalement l’analyse de la revue Prescrire concernant cette nouvelle famille d’inhibiteurs de la pensée critique : « Compte tenu du contexte sanitaire et de la formation médicale en France, cette molécule n’apporte vraiment “rien de nouveau” »

Le Formindep - Contact : P.Foucras

Commentaires répondre à cet article

AVERTISSEMENT : les commentaires postés en réponse aux articles n'engagent pas le Formindep et sont publiés sous la seule responsabilité de leurs auteurs.

Le forum bénéficie d'une modération a priori. Les commentaires anonymes ou identifiés par un pseudo, ou ne respectant pas les règles légales ou de bienséance ne seront pas publiés.

  • samedi 1er avril 2006 - par dbm Repondre

    Nouveaux médicaments “inhibiteurs de la pensée critique” : inutiles en France !

    Selon mes propres sources, ces molécules seraient fabriquées à base d’huile de poisson...

  • samedi 1er avril 2006 - par Dr Anne Dumerlan Repondre

    Nouveaux médicaments “inhibiteurs de la pensée critique” : inutiles en France !

    Bravo !

    En cas d’intoxication aigue au Leemintox, une antidote est-elle disponible ? Si elle n’est pas en vente en france, avez-vous connaissance d’une site où l’on pourrait se laprocurer ?
    Merci de me communiquer toute info susceptible de m’intéresser.

    Dr A. Dumerlan

  • samedi 1er avril 2006 - par Repondre

    Nouveaux médicaments “inhibiteurs de la pensée critique” : inutiles en France !

    Ce médicament n’xiste-t-il pas déjà sous forme d’extrait de poisson ?

  • samedi 1er avril 2006 - par Repondre

    Nouveaux médicaments “inhibiteurs de la pensée critique” : inutiles en France !

    Excellent !

    Mais je suis sûr que le placebo était encore plus puissant dans l’essai comparatif !

  • samedi 1er avril 2006 - par jp.pilet Repondre

    Nouveaux médicaments “inhibiteurs de la pensée critique” : inutiles en France !

    Bonjour
    L’antitode a déjà été trouvé, il se trouve dans l’huile de poisson et donc consommer bcp de poissons, surtout aujourd’hui car la lune est faste.
    bien amicalement JPP

  • dimanche 2 avril 2006 - par Jehaes Michel Repondre

    Nouveaux médicaments “inhibiteurs de la pensée critique” : inutiles en France !

    Sur la porte de notre Maison Médicale figurait hier un avis :
    "Exceptionnellement, ce jour, les visites et consultations seront exclusivement payables en bonbons, chocolats et autres sucreries"
    Comme quoi même les sucreries peuvent avoir un goût de poisson ...