Fermer

Faire un don

Rappel des status de l'association FORMINDEP

Article 8 - Ressources

Le conseil d’administration, en cas de doute, s’assure que l’origine des dons, avantages ou subventions proposés à l’association ne contreviennent pas aux objectifs de l’association précisés dans l’article 2 des présents statuts.

Les ressources de l’association comprennent :

Le Formindep étant une association reconnue d’intérêt général, faire un don génère l'envoi par courriel d'un reçu fiscal permettant une réduction d'impôt.


l'association Formindep

S'abonner à notre lettre d'information

Espace Adhérents

Actualités

Actualités

illustration d'actualités

Santé, le trésor menacé

Les éditions L’Atalante publient à la fin du mois de janvier, le dernier ouvrage d’Antoine Vial : Santé, le trésor menacé. Nous l’avons lu.

Actualités

illustration d'actualités

Les facs de médecine les plus indépendantes vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique

Paul Scheffer, Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis Lien vers le site dédié FACS.FORMINDEP.ORG C’est une première en France. Les facultés de (...)

La transparence est une course de fond- Loi "sunshine" : quatre ans et toujours pas appliquée

Illustration Le 21 janvier 2016, le Conseil Constitutionnel jugeait l’article 178 de la loi « modernisation de notre système de santé » conforme à la Constitution. La transparence des contrats des personnels de santé avec les industries de santé serait-elle enfin acquise ? Retour sur 4 années de tergiversations, 4 années d’obstruction des firmes, des élus, du gouvernement, et (...)

Dépistage organisé du cancer du sein

Un dépistage inadapté au génie évolutif de la maladie, condamné à l’inefficacité.- Démystifier le diagnostic précoce par la mammographie

Illustration Le cancer du sein est un modèle pour la cancérologie classique. Il siège dans un organe externe, facile d’accès, non vital, susceptible de chirurgie radicale. Le diagnostic peut être fait pour de petites tumeurs à peine palpables et quelquefois, grâce à l’imagerie, pour des lésions millimétriques infra cliniques. Ainsi, tous les ingrédients semblent réunis pour faire du (...)

Vous êtes ici

Accueil
Flux RSS A+ A- Voir les commentaires
Dernière mise à jour : jeudi 15 décembre 2016

L’Alter-tabacologie

L’Alter-tabacologie : une autre tabacologie est possible est une tribune libre offerte au professeur Robert MOLIMARD

Le Formindep s’honore de compter parmi ses membres le Professeur Robert MOLIMARD, à l’origine de la "tabacologie" en France, et fondateur de la Société de Tabacologie en 1983.

Quelques années plus tard, cette société est devenue Société Française de Tabacologie. Ce changement de nom a signifié l’intrusion de l’industrie pharmaceutique au sein de cette structure, ses nouveaux responsables choisissant de tisser des liens commerciaux plutôt que de maintenir ceux, scientifiques, avec son fondateur.

Le Formindep est fier d’offrir au Professeur Molimard cette tribune libre.

Nous le remercions chaleureusement de sa présence sur notre site.

Articles publiés dans cette rubrique

  • MalePublié le vendredi 25 octobre 2019

    Publié le 22 avril 2017 sur formindep.fr
    Non seulement nous n’appliquons pas ce que nous savons sur le phénomène de dépendance, mais, male, dédaignant la Raison, nous persévérons diaboliquement dans nos erreurs. Mal est un préfixe qui inverse le sens du mot : malheureux, maladroit, malhonnête… L’espéranto en a fait un adverbe, male, qui signifie "Tout au contraire"((En espéranto, tous les adverbes se terminent par « e », prononcé « é ».)).
    Dépendre d’un comportement, d’un produit, c’est le considérer (...)

  • Lucrèce, paquets neutres, Spinoza, diesel et vaccinsPublié le vendredi 25 octobre 2019

    Publié le 24 octobre 2017 sur formindep.fr
    L’opposition entre le Bien et le Mal, Dieu et Satan, s’appuie sur la redoutable puissance de croyances manichéennes, alliées à l’avidité calculée. Elles imprègnent les politiques publiques. Spinoza préfère se baser sur la Raison, explorer la Nature, son immense complexité et ses règles sans contenu moral, pour en déduire ce qui est Utile ou Nuisible, avec tous les stades intermédiaires d’inutile et de dérisoire, et mettre en balance les avantages et les effets (...)

  • Taxer les robots ? Déjà fait…Publié le vendredi 25 octobre 2019

    Publié le 17 mars 2017 sur le site formindep.fr
    Les automatismes, apanages du vivant, s’extériorisent. On les retrouve dans l’organisation des sociétés et dans la complexification des machines. L’argent peut-il réguler leur évolution pour qu’elle ne soit que favorables à l’Homme ?
    L’Homme est heureusement, comme tout animal, un merveilleux assemblage de robots polyvalents interactifs. Régler sa température, sa pression artérielle est entièrement automatique, hors de tout contrôle volontaire. D’autres (...)

  • illustration d'article

    Gilbert LAGRUE est mortPublié le jeudi 15 décembre 2016

    Le Professeur Gilbert LAGRUE, grande figure de la médecine, disparait. Il a voulu que le tabagisme soit reconnu comme un problème majeur de santé publique, et que les fumeurs soient pris en charge par les médecins avec un sérieux scientifique. 

  • illustration d'article

    Le "Moi" sans tabacPublié le dimanche 13 novembre 2016

    La cigarette est une part si importante de l’identité du fumeur, de son Ego, que son abandon demande un long travail de maturation. La politique officielle soutenue par l’OMS est plus anti-fumeurs qu’anti-tabac. Ses manifestations spectaculaires pourraient être plus nuisibles qu’utiles aux fumeurs qui voudraient sortir de leur dépendance.

  • illustration d'article

    De l’Éthique de Spinoza à l’éthique médicalePublié le Wednesday 16 March 2016

    Éric Delassus est professeur de philosophie au lycée de Bourges. Il intervient à l’hôpital pour aider médecins et malades face aux décisions angoissantes, aux douleurs et à la mort. Son livre montre ce que peut leur apporter la philosophie de Spinoza , à qui j’avais consacré un article d’Altertabacologie à propos des dépendances.
    De la lecture (difficile) de l’Ethique, j’avais retenu que nulle puissance ou autorité transcendante ne dicte à l’Homme une morale. Il ne suit donc aucune Loi révélée, (...)

  • illustration d'article

    Herbe, école et ColbertPublié le mercredi 25 novembre 2015

    La politique purement répressive à l’encontre du cannabis ignore la spécificité des dépendances. Elle ne réussit pas à endiguer l’essor considérable de sa consommation, pour le plus grand profit de maffias. Elles exploitent des jeunes incultes qui ne voient d’autre avenir que dans la délinquance. Il faut reconnaître cet échec total, et peut-être appliquer la recette du "Grand Colbert" pour le tabac.

  • illustration d'article

    Comprenons-nous la dépendance au tabac ?Publié le mercredi 22 juillet 2015

    La très forte dépendance au tabac ne se résume pas à une dépendance à la nicotine, ni à une simple habitude. Existe-t’il dans le tabac d’autres substances qui y jouer leur rôle ? Quelques résultats expérimentaux le laissent supposer, hélas très rares faute d’intérêt pour de telles recherches.

    Cet article a été publié par la revue "Médecine" (2015)11,3 : 109-15 (John Libbey Eurotext), qui nous a donné aimablement l’autorisation de le reproduire sur ce site.

  • illustration d'article

    Tabagisme, le miracle suédoisPublié le mercredi 22 juillet 2015

    Les Français fumaient beaucoup après la guerre. Lorsque fut révélé le lien entre le tabac et le cancer du poumon dans les années 50, ils étaient 56%. La prévalence était tombée à 49% en 1980, mais elle avait cru chez les femmes, autour de 20% chez les trentenaires [1]. En 1976, on comptait en Suède 36% de fumeurs et 34% de fumeuses quotidiennes [2].

    En posant comme condition sine qua non de son adhésion à la Communauté Européenne la possibilité de conserver son snus, la Suède cueille les fruits de cette politique. Le rapport Special Eurobarometer 429 que vient de publier la Commission Européenne sur les attitudes des Européens envers le tabac et les cigarettes électroniques montre que ce pays a largement le mieux maitrisé l’usage de la cigarette (Figure 1) [3]. Avec 11% de fumeurs, il fait beaucoup mieux que tous les autres pays de la Communauté, tandis qu’avec une politique très répressive depuis la loi Evin et un prix du tabac maintenant parmi les plus élevés, la France avec 32% de fumeurs est au 4e rang des plus mauvais élèves, à peine distancée par la Grèce (38%), la Bulgarie (35%) et la Croatie (33%).

  • illustration d'article

    SPINOZA fumait…Publié le lundi 2 mars 2015

    Spinoza fumait. Selon ses biographes : « Il se divertissait aussi quelquefois à fumer une pipe de tabac ». Il n’en était donc clairement pas dépendant. C’eût été d’ailleurs opposé à sa sobriété de vie et sa conception de la liberté : « Il ne dépensait pas six sous par jour l’un portant l’autre, et ne buvait qu’une pinte de vin par mois » . Il est donc un peu paradoxal d’appeler Spinoza à l’aide dans la lutte contre le tabac. C’est pourtant ce que fait Jean-Pierre Vandeuren . Il invoque le flottement d’âme, (...)

Commentaires

AVERTISSEMENT : les commentaires postés en réponse aux articles n'engagent pas le Formindep et sont publiés sous la seule responsabilité de leurs auteurs.

Le forum bénéficie d'une modération a priori. Les commentaires anonymes ou identifiés par un pseudo, ou ne respectant pas les règles légales ou de bienséance ne seront pas publiés.